RADIO(S)

Édouard Philippe a précisé lundi 17 décembre les modalités de la mise en place des mesures annoncées par Emmanuel Macron pour calmer la grogne des "gilets jaunes". Pour le cinquième samedi de mobilisation des "gilets jaunes", le nombre de manifestants a été en forte baisse dans toute la France. "Le gouvernement a laissé faire plusieurs week-ends à Paris avant de prendre les mesures qui s'imposaient", dénonce Nicolas Dupont-Aignan sur le plateau des "4 Vérités" de France 2. "Il y a eu au début une vraie volonté de laisser-faire pour discréditer un mouvement sincère d'hommes et de femmes qui travaillent et qui ne veulent pas passer", poursuit-il.

"Pourquoi l’exécutif raconte des histoires ?" 

"Pourquoi le gouvernement ne revient pas sur le gel des pensions de retraite ?", interroge le président de Debout la France.  "Au moment où il y a une crise de confiance à l'égard de tous les politiques, pourquoi le président et le gouvernement racontent des histoires", déplore le député de l'Essonne. 

"Quand on fait une baisse de l'impôt, je voudrais que ce soit ciblé", souhaite Nicolas Dupont-Aignan alors que le Premier ministre a annoncé que les entreprises allaient contribuer au financement des mesures annoncées par la président de la République. "Quand il y a quelque chose de positif je le dis, je dis simplement que les mesures annoncées ne sont pas du tout à la hauteur de l'enjeu", conclut Nicolas Dupont-Aignan. 

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/nicolas-dupont-aignan-dlf-les-mesures-annoncees-ne-sont-pas-du-tout-a-la-hauteur-de-l-enjeu_3104623.html#xtor=RSS-3-[politique]
Partager