RADIO(S)

Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne, président de Debout la France, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", lundi 15 avril 2019. 
Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne, président de Debout la France, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", lundi 15 avril 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Emmanuel Macron doit annoncer, ce lundi, lors d'une allocution télévisée, des mesures concrètes à la crise des "gilets jaunes" et après trois mois de grand débat national. Nicolas Dupont-Aignan, tête de liste de son parti Debout la France, invité du "8h30 Fauvelle-Dély", lundi 15 avril, affirme que "la mesure la plus simple c’est de baisser la CSG pour ceux qui travaillent". "Une baisse de 3 % pour tout le monde permettrait de toucher tout le monde" et de "revaloriser les salaires, c'est-à-dire ceux qui travaillent", estime le candidat.

Car "le problème de fond du pays c'est que tous ceux qui travaillent durement n'ont pas assez dans le porte-monnaie, et c'est la cause de la crise des 'gilets jaunes'", analyse Nicolas Dupont-Aignan qui souhaite également la mise en place d'une TVA à 0% sur les produits de première nécessité et la réindexation des pensions de retraite.

Attention au concours Lépine de la baisse d'impôt, car le pouvoir d'achat ne dépend pas seulement de la baisse d'impôt

Nicolas Dupont-Aignan

à franceinfo

Le député de l'Essonne souhaite "une réorientation complète de la politique économique du pays car si ce sont des bouts de ficelle ça ne marchera pas". Il met aussi en garde : "Attention au concours Lépine de la baisse d'impôt, car le pouvoir d'achat ne dépend pas seulement de la baisse d'impôt". Pour lui, "soit Emmanuel Macron change le cadre de la politique qui étouffe tous les gouvernements depuis dix ans, soit il ne le fait pas et je ne vois pas comment il peut s'en sortir, ce sera des mesurettes. Donc j'attends ce soir pour voir s'il va au bout d'une politique de changement ou si c'est pour endormir les Français une fois de plus". 

Sortir du duel LREM-RN

"Une voix patriote pour madame Le Pen c'est une demi-voix pour monsieur Macron" a déclaré Nicolas Dupont-Aignan à propos des élections européennes. "Ce duo n'est pas bon pour la France." "C'est une élection à un tour, il y a le choix, et je veux offrir un choix", assure le président de Debout la France.

Le député de l'Essonne affirme que s'il est élu, il siègera dans "le groupe ECR", le groupe Conservateurs et réformistes européens, afin de promouvoir l'idée "d'une Europe forte, par des projets à 3-4 pays, à géométrie variable, plutôt qu’une Europe obèse qui n’a pas réussi depuis 20 ans à relever les défis du XXIe siècle".

Retrouvez l'intégralité de l'émission "8h30 Fauvelle-Dély" du lundi 15 mars 2019 :

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/8h30-fauvelle-dely/grand-debat-il-faut-une-baisse-de-la-csg-de-3-pour-tout-le-monde-estime-nicolas-dupont-aignan_3259189.html#xtor=RSS-3-[monde]
Partager