RADIO(S)

Dylan Teuns( Bahrain-Merida)
Dylan Teuns( Bahrain-Merida) | YOAN VALAT/EPA/Newscom/MaxPPP

Tour de France 2019 : Teuns vainqueur à La Planche des Belles Filles, Alaphilippe perd le maillot jaune

Publié le , modifié le

Dylan Teuns (Bahrain-Merida) a remporté la 6e étape du Tour de France entre Mulhouse et La Planche des Belles Filles. Au terme d'une longue échappée, il a dominé au sprint son dernier adversaire, Giulio Ciccone (Trek-Segafredo). Ce dernier se consolera avec la prise du maillot jaune arraché à Julian Alaphilippe qui s'est malgré tout défendu jusqu'au bout. Parmi les leaders, Geraint Thomas a fait forte impression, tout comme Thibaut Pinot alors que Romain Bardet a déjà lâché beaucoup de temps.

Il a fallu attendre longtemps mais quel spectacle au sommet de La Planche des Belles Filles ! Les organisateurs ont eu le nez creux en ajoutant une pente terrible dans le dernier kilomètre. C'est sur ce "chemin blanc" que la majorité des dégâts a été faite. Dylan Teuns (Bahrain-Merida) et Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) se sont livrés un duel somptueux, le premier s'est offert l'étape, le second le maillot jaune aux dépens d'un Julian Alaphilippe héroïque qui ne perd la tunique que pour six petites secondes. Parmi les favoris, Geraint Thomas a été le plus fort, terminant deux secondes devant un Thibaut Pinot impressionnant et cinq devant Nairo Quintana. Romain Bardet termine lui à 1'09'' du vainqueur sortant.

Alaphilippe héroïque

Julian Alaphilippe va-t-il regretter la tactique de la Deceuninck-Quick Step ? Après que l'échappée du jour s'est extirpée du peloton, l'équipe du maillot jaune a laissé couler jusqu'à laisser aux 14 hommes de tête, Ciccone (Trek-Segafredo), Pasqualon, Meurisse (Wanty - Gobert), Teuns (Bahrain-Merida), Pollitt (Katusha-Alpecin), Bernard (Trek-Segafredo), De Gendt, Wellens (Lotto-Soudal), Berhane (Cofidis), Cosnefroy (Ag2r-La Mondiale), Arndt (Sunweb); Pauwels (CCC), Grellier (Total-Direct Energie), Greipel (Arkéa-Samsic), plus de huit minutes d'avance à 70 kilomètres de l'arrivée. Malgré une lutte énorme et même une attaque dans le groupe des leaders, il a manqué six secondes au Françaisau sommet de La Planche des Belles Filles.

Car à l'avant, Dylan Teuns et Giulio Ciccone étaient très costauds. Dans le Col des Chevrères, ils n'étaient plus que quatre hommes du groupe de tête à pouvoir encore se jouer la victoire (Teuns, Ciccone, Meurisse et Wellens). Avec 4'03'' au pied de la dernière ascension, il était écrit que l'un de ces hommes allaient lever les bras. Teuns et Ciccone étaient les plus forts mais le Belge a été plus malin pour s'offrir sa première victoire sur un Grand Tour.

Thomas et Pinot envoient un message

Si parmi les favoris, le spectacle n'a pas été grandiose, mis à part dans l'ultime kilomètre, certains ont tout de même marqué des points. Le seul à l'attaque dans le dernier kilomètre, Geraint Thomas a pris la quatrième place de l'étape, neuf secondes devant Egan Bernal. Une manière de montrer qu'il faudra compter sur lui.

Thibaut Pinot a de son côté montré deux choses : il est fort, sa cinquième place à deux secondes du vainqueur sortant le prouve, mais son équipe aussi. Le travail de David Gaudu dans la montée de La Planche des Belles Filles a écrémé le groupe des leaders. Enfin, Nairo Quintana, septième de l'étape, se rappelle au bon souvenir de chacun.

Le grand perdant du jour se nomme évidemment Romain Bardet. En difficulté dans le dernier kilomètre, l'Auvergnat a lâché plus d'une minute (1'09'' précisément) sur Thomas. Comble de l'ironie, il a déraillé au passage sur la ligne. La fin d'une journée compliquée.

Source de l'article : https://sport.francetvinfo.fr/tour-de-france/tour-de-france-2019-teuns-vainqueur-la-planche-des-belles-filles-alaphilippe-perd-le#xtor=RSS-3-[sports]
Partager