RADIO(S)

Patrick Ackermann, délégué syndical Sud-PTT, sur franceinfo, jeudi 11 juillet.
Patrick Ackermann, délégué syndical Sud-PTT, sur franceinfo, jeudi 11 juillet. (FRANCEINFO)

Après deux mois d’audience, le procès France Telecom s’est refermé. Le jugement sera rendu le 20 décembre prochain. L’entreprise, rebaptisée Orange, et ses anciens dirigeants sauront alors s’ils sont condamnés pour harcèlement moral.

Patrick Ackermann, délégué syndical Sud-PTT, est le premier à avoir porté plainte contre l’entreprise, en 2009. Invité de L’Interview éco, il exprime son « soulagement » : « Au fur et à mesure des audiences, malgré le déni des prévenus, des pièces, des témoignages, des éléments se sont enchaînés et ont construit l’accusation ».  

Orange propose d’indemniser les victimes  

À la fin de l’audience, le représentant d’Orange, Nicolas Guerin, a annoncé le lancement d’une réflexion sur une procédure d’indemnisation des victimes. Pour Patrick Ackermann, c’est majeur : « S’il ne reconnaît pas la question du harcèlement moral aujourd’hui, il reconnaît qu’il y a eu des souffrances, que des gens ont souffert dans leur chair ».  

Le représentant syndical, qui a longuement témoigné au procès, espère que « la réparation sera à la hauteur des enjeux » et salue l’évolution de l’entreprise : « Orange cherche un avenir et je pense qu’on peut le construire ensemble ».

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/l-interview-eco/proces-france-telecom-le-soulagement-de-patrick-ackermann-delegue-sud-ptt_3509067.html#xtor=RSS-3-[sante]
Partager